POÈMES

ENTREZ

Matin gris, ciel de pluie

Vent léger, parapluies.


Seuils fermés, les baies closes

Sur le mur meurent les roses.


Cris d’oiseaux, hirondelles

Sans soleil, pas d’ombrelle.

Balancier de l’horloge,

Les corbeaux qui délogent.


Un rayon, furtivement,

S’est glissé sur les champs.


Le rideau se soulève.

……………..Et commencent mes rêves.